L'éducation, entre présence et médiation


(Date d'édition : 28-02-2017)
Auteur(s) : Renaud Hetier
Editeur : L'Harmattan
Collection : Pédagogie : crises, mémoires, repères
Nombre de pages : 154
Prix : 16,50
ISBN : 978-2-343-11409-5

Cet ouvrage propose une réflexion sur l’éducation et, plus précisément, sur les conditions de l’éducation. À l’heure où le développement numérique promet des formes d’autonomisation des élèves dans leurs apprentissages, la question se pose notamment de ce qui fait le prix d’une présence éducative. Il y a bien des modalités de présence, y compris de présence à distance, mais ce qui importe, c’est l’articulation irremplaçable entre une présence et des médiations. Les médiations, en éducation, viennent à la fois prolonger la présence de l’éducateur, et permettre son « retrait », ouvrant des espaces d’expérience avec des objets, des oeuvres de la culture, dans une solitude qui n’est pas dépeuplée. Une distinction doit alors être faite entre cette solitude relationnelle et l’isolement, dans lequel on est privé de relation et où il est difficile d’être seul. Il s’agira donc d’abord de mettre en perspective l’idéal d’une autonomisation précoce, et de retenir l’idée d’une présence nécessaire, notamment dans la pédagogie (entre autres avec Rousseau, Dewey et Freinet). La capacité à être seul en présence de quelqu’un d’autre, entre présence et distance, sera ensuite pensée avec Winnicott. Enfin, nous nous confronterons à des situations limites, avec la question des enfants atteints de pathologies incurables et celle de la barbarie, qui interrogent toutes deux le savoir, la culture et leur sens.

Renaud Hétier est maître de conférences à l’UCO (Angers) et membre du CREN (Nantes). Ancien professeur des Écoles, formé à l’art de conter, ancien formateur, il développe une réflexion sur l’attention, la présence et la médiation en éducation.

Table des matières

Introduction
1. De l’idéal d’autonomie à une individualisation problématique
L’idéal d’autonomie
L’individualisation
2. Une présence : mais quelle présence ?
Rousseau, une ombre omniprésente
Dewey : le milieu plutôt que le maître
Freinet, l’art des médiations
Les techniques de communication ou la pluralisation des modes de présence
Les techniques de travail et la présence à soi
La transcendance de la vie
3. Être, paradoxalement, seul et en relation
Les objets comme signes d’une autre présence
Le harcèlement, ou quand on n’est ni seul ni en relation
L’éducation comme culture du lien ?
4. L’horizon d’une éducation sensible et relationnelle
La relation éducative et le désir de savoir aux limites de la vie
Une relation toujours subjective au savoir
Conclusion
Bibliographie






- Vie de l'association
- Vie scientifique
- Agenda
- Ouvrage
- Revues
- Liens / Autres associations
- Contact
- Composition du CA
- Historique
- Notice légale
Annuaire

Saisissez le nom du chercheur, enseignant...


Recherche avancée
logo AECSE
Association des chercheurs et enseignants en science de l'éducation

Conception Lithium Network